>
fr / en
Cabinet Avocats en Principauté de Monaco Cabinet Avocats en Principauté de Monaco
Retour

Thomas BREZZO

Avocat

Langues

• Français

• Anglais

• Italien

Thomas BREZZO est inscrit au Barreau de Monaco depuis 2016.

Préalablement, celui-ci a exercé pour le compte de différents cabinets d’avocats, tant en Principauté de Monaco qu’à l’étranger, puis en 2010, a fondé et dirigé le cabinet de conseil juridique « Monaco Legal Consulting ».

Diplômé en droit privé et sciences criminelles, sa pratique s’est orientée vers le droit des affaires et le droit pénal.

Il intervient dans les différents domaines du droit monégasque, auprès d’une clientèle locale et internationale, composée d’entreprises et de particuliers.

En janvier 2019, Thomas BREZZO s’associe à Thomas GIACCARDI et rejoint l’Etude de ce dernier.

Depuis février 2018, Thomas BREZZO est élu au Conseil National de la Principauté de Monaco (Parlement monégasque) et nommé Président de la Commission de Législation (législatures 2018-2023 et 2023-2028).

A ce titre, il a été rapporteur des Lois n° 1.462 et n° 1.503 renforçant le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la corruption (transcrivant les 4e et 5e Directives anti-blanchiment et financement du terrorisme de l’Union Européenne), n° 1.464 relative au renforcement de la protection des personnes contre la diffamation et l’injure, n° 1.418 portant modification des dispositions relatives aux peines, n° 1.496 modifiant la loi n°1.398 du 24 juin 2013 relative à l’administration et à l’organisation judiciaires concernant le régime des instructions que le Directeur des Services Judiciaires peut adresser aux magistrats du Ministère public.

Durant son deuxième mandat au Conseil National, Thomas BREZZO est rapporteur des lois visant à adapter le dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et de la prolifération des armes de destruction massive, et la corruption, aux recommandations du GAFI et du Rapport MONEYVAL de décembre 2022 (Loi n° 1.549 (Partie I) relative au cadre général préventif, Loi n° 1.550 (Partie II) axée sur le renforcement de la transparence des personnes morales, et projet de loi n° 1080 (Partie III) constituant le volet "Justice, loi pénale et procédure pénale" de la réforme). Il est également l'auteur de la proposition de loi n° 259 qui a notamment pour objet la consécration légale de la rupture conventionnelle du contrat de travail.

De même, il participe aux travaux de la Commission de mise à jour des Codes monégasques, desquels découlent les dernières réformes des procédures civiles et pénales.

Langues

• Français

• Anglais

• Italien